Le forum des p'tits belges Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 
Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des p'tits belges Index du Forum -> LE COIN DES CHRONIQUEURS -> Articles Culturels -> Autres articles culturels
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
icare38
Débutant
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 133
Localisation: Rhône-Alpes
Anniversaire: 18/06/2007
Prénom: Christiane

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 12:46    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Bonjour à tous et toutes !
Comme chacun le sait, demain sera le jour du solstice d'été …


MAIS QU'EST-CE QUE LE "SOLSTICE D'ETE" ?

En un bref résumé, le solstice d'été est situé entre l'équinoxe de printemps et l'équinoxe d'automne, et c'est le jour le plus long de l'année.
Depuis la création du Calendrier Grégorien en 1582, ce jour peut varier du 19 au 22 juin, en fonction de la date des équinoxes.
En 1975 le jour du solstice d'été était le 22 juin, cette année 2007 c'est le 21 juin, en 2008 ce sera le 20 juin, et en 2488 (c'est bien loin …) ce sera le 19 juin !


Dans l'antiquité, on célébrait le jour le plus long de l'année, associé au culte solaire, à travers des manifestations religieuses, voire magiques.
En Syrie et en Phénicie, une grande fête était organisée en l'honneur de Tammuz, dieu berger marié à Ishtar.
Les Perses, les Celtes, les Grecs, les Romains, les Germains et les Scandinaves célébraient le solstice d'été en allumant des feux sur les sommets.
On retrouve chez d'autres peuples ou religions, ce culte du feu associé au solstice d'été (en Turquie, en Chine et chez les Incas, ainsi que dans les rites vaudous, entre autre …)
A travers ces réjouissances, le peuple rendait grâce aux dieux pour le retour des beaux jours, et l'espoir d'une récolte abondante.


Mais les feux de joie païens n'étaient pas allumés uniquement au moment du solstice d'été. Certains commémoraient ainsi l'arrivée du printemps et le renouveau de la nature.


La civilisation judéo-chrétienne adopte ces rites païens en les associant à la célébration de Saint Jean le Baptiste, qui a baptisé le Christ qui sera "la lumière du monde". On comprend donc toute la symbolique de ces 2 fêtes associées ...



QUELS ETAIENT LES RITES ASSOCIES AUX FEUX DE LA SAINT-JEAN ?

Ils étaient nombreux et variaient selon les pays, les régions, et même parfois les localités …
Ils avaient généralement lieu dans la nuit du 23 au 24 juin, donc en léger décalage avec le solstice d'été.
Il s'agissait parfois de petits feux individuels, allumés par exemple dans les exploitations agricoles, mais le plus souvent c'étaient de grands feux communautaires, qui devaient se voir le plus loin possible.
Chacun participait à la construction du bûcher, qui avec des fagots de brindilles, qui avec des branches mortes, voire même de vieux meubles, tout ce qui brûlait étant bon à prendre …
En Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges, le bûcher portait le nom de "chavande".
Parfois, un grand arbre coupé trônait au milieu du bûcher (appelé "baliveau" en Champagne).

A la nuit, le feu était allumé par le curé, le maire, le plus ancien du village, une jeune fille, ou toute autre personne choisie en fonction de critères locaux.

Des danses réunissaient la population autour du feu, permettant en particulier aux jeunes de lier connaissance.
Suivant les régions, le fait de tourner autour du feu avait une signification particulière …
En Bresse, il fallait tourner 14 fois autour pour être certain de ne jamais avoir mal aux reins, de première importance pour des gens travaillant la terre.
Dans la Creuse, tourner 9 fois autour vous assurait de trouver un conjoint.
Dans l'Oise, pour porter chance à leur nourrisson, les mamans faisaient 3 fois le tour du feu avec le bébé dans les bras.
Dans les Charentes, le balancer 9 fois au-dessus du feu lui assurait une croissance rapide.
En Gironde, tourner autour du feu en y jetant une pièce que l'on récupérait une fois le feu éteint, assurait d'avoir de l'argent toute l'année.
En Bretagne, des sièges étaient déposés autour du feu afin que les défunts puissent s'y installer pour observer les festivités.


Mais tourner autour du bûcher n'est pas le seul rite associé aux feux de la Saint-Jean …

Un autre grand rite est le saut au-dessus du bûcher !
Quel en était le sens ?
Selon les régions, on croyait que sauter par-dessus le brasier était également un bon moyen de trouver un conjoint dans l'année.
Le saut permettait aussi de se protéger contre les rhumatismes, les furoncles, les sortilèges, … de rendre leur force aux personnes affaiblies, et de porter bonheur.
Les personnes incapables de sauter par-dessus le feu se contentaient d'enjamber une braise.
Pour protéger les troupeaux contre les épidémies, on les faisait passer pardessus le feu presque éteint, pardessus ses cendres ou à travers sa fumée.

Et ce n'est pas tout …
Dans la Creuse et le Poitou, jeter des pierres dans le brasier et les récupérer ensuite pour les placer dans les champs de raves, permettait de les protéger. Plus grosses étaient les pierres, plus grosses seraient les raves …
A Metz, faire brûler des bouquets d'armoise permettait d'éviter les maux de reins liés au travail de la terre.


Une fois le feu éteint, tout était terminé ? Que nenni !
La magie continuant à opérer, chacun repartait avec son tison, morceau de bois brûlé qui se consume encore, que l'on pouvait parait-il saisir sans se brûler puisque "le feu de la Saint-Jean ne brûle pas" !
Placé près du lit parental ou dans une armoire jusqu'à la Saint-Jean suivante, il protégeait la maison contre les incendies, la foudre et certaines maladies.
Placé dans un champ, il le protégeait contre la grêle, les limaces et les chenilles, les maladies, …

Les cendres elles-mêmes étaient utilisées, car considérées comme ayant des vertus bienfaisantes.


Je vous ai narré tout ceci à l'imparfait car suivant les régions ou les localités, seules certaines de ces traditions et croyances ont survécu.



SOLSTICE D'ETE & FETE DE LA MUSIQUE

Dans la continuité de la commémoration du solstice d'été, nous avons maintenant la Fête de la Musique.

L'origine du chant remonte certainement aux origines de la parole, mais au cours de la Préhistoire, de nombreux instruments de musique ont vu le jour, en particulier de petites flûtes taillées dans des ossements.

Il semblerait que les plus anciennes mentions relatives à la musique et aux chants plus ou moins improvisés, évoquent un contexte guerrier. Les trompettes invitaient à se préparer au combat, les guerriers vainqueurs étaient accueillis par les danses et les chants des femmes, accompagnés de tambourins, …

Depuis l'antiquité la musique a occupé une place très importante dans la vie des hommes, associée aux célébrations de cultes, mais également dans la vie quotidienne (mariage, enterrements, travaux des champs, …).

Dans la Bible, on peut lire que la musique a une place aussi importante dans les activités humaines que l'agriculture et l'artisanat, et est essentiellement le moyen d'expression de la joie et de la beauté.

Plus récemment, la musique a continué à faire partie de notre vie privée, publique et collective …

Certaines musiques ou certains instruments sont associés à des actes que l'on préférerait sans doute oublier, tels les charges guerrières au son du clairon ou l'hallali au son du cor de chasse.
D'autres ont une connotation plus romantique, tel l'olifant (ou oliphant) des chevaliers du Moyen-Age, la mandoline des gondoliers, …
Et que dire du tambour du garde-champêtre, hélas disparu. Tout un symbole …
On peut aussi parler des cirques paradant en musique pour inciter les badauds à assister aux représentations …

Que serait notre vie sans la musique ? Impossible à imaginer, impossible à vivre !


A l'origine de la Fête de la Musique, un homme … Maurice Fleuret. Compositeur, journaliste et musicologue, il lance les "Journées de Musique Contemporaine", les "Semaines Musicales Internationales de Paris" et dirige le Festival de Lille. En 1982, à l'occasion d'une étude sur les pratiques culturelles des français, il découvre que 5 millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d'un instrument de musique. L'idée lui vient donc d'inviter tous ces musiciens dans les rues et en 3 semaines la première Fête de la Musique est organisée par Jack Lang - à l'époque Ministre de la Culture en France - le 21 juin 1982, jour du solstice d'été.

Cette fête remporte un véritable succès, réunissant dans les rues, sur les places, de grandes formations professionnelles ou de modestes amateurs individuels, ainsi que tous les genres musicaux, et ce gratuitement.
Mais elle ne se limite pas aux seules rues et places des villes, elle a sa place également dans les hôpitaux, les prisons, les écoles, les villages, …
Elle est définitivement fixée au 21 juin, nuit païenne se référant à l'ancienne tradition des feux de la Saint-Jean.

En 1985, sur l'initiative du Ministère de la Culture et de la Communication, le concept français a commencé à s'exporter, à l'occasion de l'Année Européenne de la Musique.
Cette manifestation a progressivement gagné l'Europe puis s'est étendue jusqu'en Amérique du Nord et Amérique du Sud, aux Philippines et tout particulièrement en Afrique où certains pays lui donnent presque autant d'importance qu'une fête nationale.

Actuellement, c'est une centaine de pays qui participent.
Un partenariat européen a été lancé, notamment avec des villes telles que Barcelone, Berlin, Naples, Prague, … avec la création d'un réseau de la Fête Européenne de la Musique, et l'établissement d'une Charte rappelant les grands principes qui régissent cette fête.
Depuis 1994, ce partenariat à permis un certain nombre d'échanges d'artistes à l'occasion de la Fête de la Musique.



Je vous souhaite à tous et toutes une très belle Fête de la Musique, et à ceux qui ont la chance de voir cette tradition maintenue dans leur région, je souhaite de très beaux Feux de la Saint-Jean !


Christiane
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 12:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bernard
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 12 309
Localisation: Mouscron (Belgique)
Anniversaire: 21/05/1947
Prénom: Bernard
Surnom: Nanar

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 12:54    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Très intéressant cet article Christiane Bravo
--------------------------------------------------------------
Bernard




J'ai été enfant de choeur et militant socialiste. C'est dire si j'en ai entendu des conneries... (Michel Audiard)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
icare38
Débutant
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 133
Localisation: Rhône-Alpes
Anniversaire: 18/06/2007
Prénom: Christiane

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 12:57    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Merci Bernard ! Bisous 2

signé : un courant d'air ... Donald rit
Revenir en haut
fanfan
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 7 567
Localisation: Biarritz
Anniversaire: 30/11/1956
Prénom: Françoise
Surnom: La chti du Sud-Ouest

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 13:13    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Merci pour cet article intéressant.... Top il me semble l'avoir lu quelque part... ou j'ai répondu aussi
--------------------------------------------------------------


La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe
On répond aux imbéciles par le silence
Revenir en haut
icare38
Débutant
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 133
Localisation: Rhône-Alpes
Anniversaire: 18/06/2007
Prénom: Christiane

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 13:41    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Merci pour ton double commentaire Fanfan

Tu as raison, je dépose systématiquement tous les articles que j'écris (peu en ce moment, hélas !) simultanément sur PA et sur ce merveilleux Forum.

Bonne journée

Christiane
Revenir en haut
Djinny
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 14:44    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Bonjour à tous et Hello Bonjour Christiane!
Maintenant nous serons deux en ce qui concerne les "doublons".

Pour moi le solstice d'été, c'est à Chartres, le 21 juin à 13h.54. (Midi GMT + 2) que j'aime le vivre.
A cette heure précise un rayon de soleil (lorsqu'il fait beau) traverse le vitrail de Saint-Apollinaire et vient se poser sur un tenon de métal, placé là par un (ou des) initié(s), signifiant que l'été est là.
Si la très belle histoire de l'édifice de Fulbert intéresse certains d'entre vous, qu'ils lisent l'ouvrage de Louis Charpentier:
"Les mystères de la Cathédrale de Chartres" (Ed. R. Laffont). Positif

Fascinant récit s'il en est, dans lequel figure en bonne place la Chevalerie templière, par exemple.
En 1967 je m'y suis rendue pour la première fois. Nous étions une quinzaine de personnes. Nombreux étaient les sourciers et les radiesthésistes cherchant à "capter" les vibrations positives émises par la Cathédrale.
Et depuis, chaque année jusqu'en 1994 j'y suis retournée à la même date. (Avec Djinny ce n'était plus possible). Lors de ma dernière visite il y avait (en dehors des touristes habituels à cette saison) plus de mille personnes curieuses de voir l'événement.
Par ailleurs, c'est le seul jour de l'année ou la Cathédrale est vidée de ses bancs, laissée nue, ceci afin de permettre aux fans de parcourir le labyrinthe (273 mètres) dans sa totalité.
Franchement, la Cathédrale vaut le voyage en général, mais ce jour-là, en particulier.
Bon après-midi.

Bisou



Revenir en haut
Eilahtan
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 9 691
Localisation: Lille
Anniversaire: 05/02/1960
Prénom: Nath

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2007 - 17:45    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique Répondre en citant

Hello Merci Chrisitiane pour cet article oh combien intéressant Bravo

Et merci à toi Huguette pour y avoir mis cette belle photo.. Ce doit être magnifique Yes


Je n'ai pas mis de double commentaires, je viens toujous ici en premier Ange 2

Bisou Bouquet



PS c'est uin livre que j'amerais lire effectivement.
--------------------------------------------------------------
Nathalie



La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui
Article IV - déclaration des droits de l'homme et du citoyen 1789
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:19    Sujet du message: Solstice d'été, Feux de la St Jean et Fête de la Musique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des p'tits belges Index du Forum -> LE COIN DES CHRONIQUEURS -> Articles Culturels -> Autres articles culturels Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
 

^^( Design & Theme par kenzo5 )^^