Le forum des p'tits belges Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 
BIOGRAPHIE DE YANNICK NOAH

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des p'tits belges Index du Forum -> LE COIN DES CHRONIQUEURS -> Articles Culturels -> Histoire et Biographies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dominique HEINE
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 13:57    Sujet du message: BIOGRAPHIE DE YANNICK NOAH Répondre en citant

YANNICK NOAH

Yannick Noah, vainqueur de Roland-Garros en 1983, héros national triomphant sur les Champs-Elysées avec la Coupe Davis en 1991, a investi la scène musicale française. Son single, « Saga Africa », remporte un succès aux airs de circonstances. Mais Noah ne se contente pas de sa chenille africaine et d’un enthousiasme momentané. Il veut faire ses preuves. De « Black and What » à « Métisse(s) », le roi de la raquette et de la terre battue assure une reconversion triomphale.

Yannick Noah, attaché à son métissage franco-camerounais, naît le 18 mai 1960, à Sedan, dans les Ardennes. De son père footballeur professionnel, Noah prend l’allure athlétique. Suite à des blessures, Zacharie doit abandonner le ballon et mettre fin à sa carrière. La famille part alors rejoindre la terre paternelle en 1963. A Youndé, au Cameroun, Yannick se lie aux racines de ses ancêtres. Adolescent, il écoute, comme tous les enfants africains, Bob Marley chanter ses messages pleins d’espoir. Son reggae est sa passion. Mais il ne met pas encore son énergie dans les cordes vocales. Comme son père, il se dépense dans le sport. Le ballon se change en balle et les crampons en tennis, mais le talent demeure.

Noah est très tôt repéré par un grand joueur américain. Arthur Ashe, légende vivante des courts et du Grand Chelem, le fait rentrer en France pour suivre un programme de Sport-études, à Nice. En 1977, à seulement 17 ans, Yannick, en junior, gagne Wimbledon. L’année suivante, il fait face à des rois de la raquette comme Jimmy Connors ou Guillermo Vilas. En 1983, battant Mats Wilander, Noah accède à la consécration et rentre dans les mémoires. A 23 ans, le gagnant supporte mal sa popularité et l’intérêt médiatique. Après les matchs, il se disperse dans la fête, l’alcool et la fumée.

Le champion, après des années de tennis de haut niveau, reste près des courts pour se consacrer à l’entraînement et fait régulièrement son show au tournoi des légendaires Vétérans de Roland-Garros. Capitaine enthousiaste et motivant, il mène l’équipe de tennis masculine à la victoire : en 1991, la Coupe Davis revient enfin à la France qui attendait sa reconquête depuis 1932. « Saga Africa » retentit alors pour fêter les vainqueurs. Noah, qui a gagné en sagesse, débute une danse collective et s'amuse de la médiatisation à venir.

Le premier titre de Yannick Noah remporte un succès qui n’est pas seulement dû aux supporters ou aux amateurs de la balle jaune. En 1993, « Urban Tribu » confirme sa réorientation mais passe quelque peu inaperçu.

En 2000, il sort l’album éponyme qui contient le tube « Simon Papa Tara » dédié à son grand-père venu le visiter après sa mort. Pour « Yannick Noah », il s’entoure des plus grands compositeurs, notamment Jean-Jacques Goldman et son frère Jean Kapler, parolier d’Isabelle Boulay et auteur de « Parle-moi ». Reflets de son métissage, les titres mêlent sa culture européenne à sa terre aux esprits. Cette fois-ci, son album est un succès. Il se retrouve alors à l’Olympia en 2000 et en 2001, en première partie de David Hallyday, puis en vedette du néon. En 2001, il teste aussi la scène du Zénith de Paris avec sa tribu de musiciens et de techniciens.

Dans son planning chargé, il n’oublie pas de réserver une place aux autres et aux causes humanitaires. La musique adoucissant les mœurs et les cœurs, le généreux chanteur-athlète se produit régulièrement en concert au profit de diverses œuvres caritatives. Sensibilisé au malheur de son prochain, il a lui-même monté deux associations : « Les Enfants de la Terre », qui vient en aide aux enfants défavorisés, et « Fête le Mur » qui permet aux jeunes des cités d’accéder au tennis et de s’entraîner. Son implication pour combattre la misère et les maux l’on conduit à parrainer le Téléthon en 2005.

En 2003, il sort « Pokhara » composé par Jean Kapler, Erick Benzi et Jacques Veneruso. Yannick, qui a trouvé son style, conserve les chœurs, les secousses et les rythmes exotiques. Son album au nom népalais, lancé par « Si tu savais », se vend à plus d’un million d’exemplaires. L’année suivante, il se consacre aux concerts et à sa cinquième paternité. Son fils Joalukas agrandit la tribu Noah et rejoint Joachim, Yelena, Elyjah et Jenaye. Un an après, le jeune père quarantenaire affiche sa plastique pour une marque de sous-vêtements. En 2005, impossible d’échapper à l’image du compagnon d’Isabelle Camus, fille du producteur de Johnny Hallyday. Noah est à tous les abris-bus.

Le mannequin en boxer ne se contente pas des panneaux. En juin 2005, il sort « Métisse(s) », hymne à la tolérance et à la mixité. On y retrouve des enregistrements live et des inédits, notamment des duos avec Jimmy Cliff le Jamaïcain ou le métisse Disiz la Peste.

En 2006, c'est l'album "Charango" qui sort, en prévision d'une tournée mondiale




:pointpart:
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 13:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bernard
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 12 309
Localisation: Mouscron (Belgique)
Anniversaire: 21/05/1947
Prénom: Bernard
Surnom: Nanar

MessagePosté le: Sam 5 Avr 2008 - 14:24    Sujet du message: BIOGRAPHIE DE YANNICK NOAH Répondre en citant

Bravo Merci pour cette biographie

Je t'ai mis tes premiers 10 points de participation pour cet article. Les points sont consignés par le logo :pointpart: que je pose en éditant ton article. Si le logo est absent le lendemain tu peux me rappeler de mettre tes points car c'est que j'aurai oublié de les noter.
--------------------------------------------------------------
Bernard




J'ai été enfant de choeur et militant socialiste. C'est dire si j'en ai entendu des conneries... (Michel Audiard)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:18    Sujet du message: BIOGRAPHIE DE YANNICK NOAH

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des p'tits belges Index du Forum -> LE COIN DES CHRONIQUEURS -> Articles Culturels -> Histoire et Biographies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
 

^^( Design & Theme par kenzo5 )^^