Le forum des p'tits belges Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 
LES FORMATS VIDEO ET AUDIO

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des p'tits belges Index du Forum -> LE COIN DES CHRONIQUEURS -> Multimédia / Internet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grand Schtroumpf
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 5 917
Localisation: Dinant (Belgique)
Anniversaire: 21/05/1947
Prénom: Gérard
Surnom: Gégé

MessagePosté le: Dim 4 Jan 2009 - 13:45    Sujet du message: LES FORMATS VIDEO ET AUDIO Répondre en citant

Un format vidéo décrit comment un dispositif envoie des images d'une vidéo à un autre dispositif, de la même manière qu'un lecteur de DVD envoie des images à un téléviseur, ou un ordinateur à son moniteur. Plus formellement, le format visuel décrit l'ordre et la structure des images qui créent l'image vidéo.

Les trois formats vidéo analogiques utilisés comme standards pour la télévision sont le NTSC, le PAL et le SECAM.

CODEC


Le mot-valise codec vient de « compression-décompression » (ou « codage-décodage » - COde-DECode en anglais) et désigne un procédé capable de compresser ou de décompresser un signal, analogique ou numérique. Ce procédé peut exister sous forme matérielle ou logicielle.

D'un côté, les codecs encodent des flux ou des signaux pour la transmission, le stockage ou le cryptage de données. D'un autre coté, ils décodent ces flux ou signaux pour édition ou restitution.

Les différents algorithmes de compression et de décompression peuvent correspondre à différents besoins en qualité de restitution, de temps de compression ou de décompression, de limitation en termes de ressource processeur ou mémoire, de débit du flux après compression ou de taille du fichier résultant. Ils sont utilisés pour des applications comme la téléphonie, les visioconférences, la diffusion de médias sur Internet, le stockage sur CD, DVD, la télé numérique par exemple.

MPEG-4


MPEG-4 (ISO/CEI 14496), introduit en 1998, est une norme de codage d’objets audiovisuels spécifiée par le Moving Picture Experts Group.

MPEG-4 est d’abord conçu pour gérer le contenu de scènes comprenant un ou plusieurs objets audio-vidéo. Contrairement à MPEG-2 qui visait uniquement des usages liés à la télévision numérique (diffusion DVB et DVD), les usages de MPEG-4 englobent toutes les nouvelles applications multimédias comme le téléchargement et le streaming sur Internet, le multimédia sur mobile, la radio numérique, les jeux vidéo, la télévision et les supports haute définition.

MPEG-4 a développé de nouveaux codecs audio et vidéo et enrichi les contenus multimédia, en ajoutant de nouvelles applications comme le VRML (étendu), le support pour des présentations 3D, des fichiers composites orienté-objet (incluant des objets audio, vidéo et VRML), le support pour la gestion des droits numériques et plusieurs types d’interactivités.

MPEG-4 se décompose en une suite de normes, les parties, qui spécifient un type de codage particulier. Dans chaque partie plusieurs profils (collection d’algorithmes) et niveaux (contraintes quantitatives) sont définis. Un consortium industriel désirant utiliser MPEG-4 choisit une ou plusieurs parties de la norme et, pour chaque partie, il peut sélectionner un ou plusieurs profils et niveaux correspondant à ses besoins.

Les différentes parties de MPEG-4 sont nommées ci-après :

* La partie 1 décrit la synchronisation et le multiplexage de la vidéo et de l’audio.
* La partie 2 est un codec de compression pour les signaux vidéo. L’un des nombreux profils de ce codec est l’ASP (Advanced Simple Profile).
* La partie 3 est une norme de compression pour le codage perceptuel et les signaux audio ; elle spécifie notamment le format audio AAC.
* La partie 4 décrit les procédures pour les tests de conformité.
* La partie 5 fournit des logiciels de référence des autres parties de la norme.
* La partie 6 décrit le Delivery Multimedia Integration Framework (DMIF).
* La partie 7 fournit des implémentations optimisées (cf. partie 5)
* La partie 8 décrit les méthodes de transport du MPEG-4 sur IP.
* La partie 9 fournit des implémentations matérielles des autres parties à titre d’illustration.
* La partie 10 est une norme avancée de compression vidéo appelée aussi H.264 ou AVC (Advanced Video Codec), et qui comporte une extension appelée SVC (Scalable Video Coding).
* La partie 11 spécifie la description de scène et moteur d’application.
* La partie 12 spécifie la format de fichier ISO Base media.
* La partie 13 fournit les extensions de gestion et de protection de la propriété intellectuelle (IPMP).
* La partie 14 spécifie le format de fichier MP4.
* La partie 15 spécifie le format de fichier du codec AVC (partie 10), sur base de la partie 12.
* La partie 16 fournit l’extension du cadre d’animation (AFX).
* La Partie 17 spécifie le format de sous-titrage Timed Text.
* La partie 18 spécifie la compression et transmission de polices de caractères.
* La partie 19 décrit le flux de texture synthétisé.
* La partie 20 spécifie la représentation « allégée » de description de scène (pour applications mobiles).
* La partie 21 spécifie MPEG-J GFX.
* La partie 22 spécifie le format Open Font, basé sur OpenType.


DivX


DivX est une marque déposée correspondant originellement à un codec vidéo propriétaire basé sur MPEG-4 proposé par DivX Inc. (anciennement DivXNetworks, Inc.), connu pour sa capacité à compresser de longs et gros (plusieurs gigaoctets) fichiers vidéo en fichiers bien plus légers (quelques centaines de mégaoctets). Il a été au centre de controverses à cause de son utilisation pour copier et distribuer des films extraits de DVD aux droits réservés.

DivX ne doit pas être confondu avec DIVX, terme sans aucun lien, tentative pour créer un système payant de location de DVD de la chaîne de magasins Circuit City aux États-Unis. À ses débuts, le codec DivX était plus exactement nommé DivX ;-) la binette ayant été ajoutée pour créer une référence humoristique au système DIVX de Circuit City, déjà définitivement abandonné.


Principe


Un film sur support DVD, compressé en MPEG-2, occupe généralement entre 4 et 8 gigaoctets ; avec DivX, ce même film peut être compressé sur environ 0,7 gigaoctet pour un film de quatre-vingt-dix minutes, ce qui permet d’avoir environ six films en bonne qualité sur un DVD de 4,7 Go soit environ 9 h 30. Pour une telle compression, la perte de qualité est pourtant minime, sauf éventuellement pour les scènes d’action rapide. Divers programmes sont disponibles pour créer un fichier DivX à partir d’un DVD. Le fichier peut ensuite être stocké sur n’importe quel support ayant suffisamment d’espace disponible.


AUDIO


MP3 (MPEG-1 Layer III)

Star incontestée des codecs, MP3 est l'abréviation de MPEG-1 Audio Layer 3. Cet algorithme de compression prend naissance en 1987. L'ISO en fera un standard dans les années 92-93. La couche (Layer) III est la couche la plus complexe. Elle est dédiée à des applications nécessitant des débits faibles d'où une adhésion très rapide du monde internet à ce format de compression. Les taux de compression (ratio) sont d'ordinaire de 1 pour 10 (1:10) (1:4 à 1:12). Très rapide à l'encodage. Des royalties importantes sont à payer pour exploiter la licence (juridique) MP3. Utiliser l'encodeur MP3 LAME dernière version, encodé à 130 kbit/s (V5) permet d'obtenir une qualité comparable au AAC (Advanced Audio Coding) encodé à 128 kbit/s

Le suffixe des fichiers créés est .mp3


WMA (Windows Media Audio) [modifier]

Le format WMA, créé par Microsoft à partir des recommandations MPEG-4 en 1999, est utilisé par le logiciel Windows Media Player. Ce format est lié à une gestion pointue des droits d'auteurs (Gestion numérique des droits, en anglais Digital Right Management ou DRM) qui permet de définir par exemple une durée de vie limitée pour les fichiers ou d'interdire les possibilités de gravure.

Il existe plusieurs versions du codec (wma7.1, wma9, wma pro).

Le suffixe des fichiers créés est .wma
--------------------------------------------------------------
.


Les personnes qui ne m'aiment pas ne me dérange pas, si moi je les dérange c'est leur problème !!

Si les gens qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d'eux, ils en diraient encore bien davantage.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Jan 2009 - 13:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LUDO
Expert
Expert

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 1 414
Localisation: Rekkem
Anniversaire: 31/08/1967
Prénom: Ludovic
Surnom: Jack Sparrow

MessagePosté le: Dim 4 Jan 2009 - 17:10    Sujet du message: LES FORMATS VIDEO ET AUDIO Répondre en citant

Hello Gégé.Un grand merci pour cet article très intéressant


Ludo
--------------------------------------------------------------
Pourquoi soulever les montagnes,alors qu'il suffit de passer au-dessus. (Boris Vian)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:41    Sujet du message: LES FORMATS VIDEO ET AUDIO

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des p'tits belges Index du Forum -> LE COIN DES CHRONIQUEURS -> Multimédia / Internet Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
 

^^( Design & Theme par kenzo5 )^^